Biostimulants

Essais Biostimulants

 

Responsables de l'essai : CHAMPION Solenne, LAFON Arnaud, LUGOL Mathieu, NOCQUE Paul

Mise en ligne : NOCQUE Paul

 

Biostimulants racinaires

 

Qu’est-ce qu’un biostimulant ?

Produit contenant une ou des substance(s) et/ou des micro-organismes dont la fonction consiste, lors de l'application sur les plantes ou la rhizosphère, à stimuler les processus naturels permettant une meilleure absorption des agents nutritifs, de leurs efficacités et de leurs utilisations, ainsi que la tolérance aux facteurs de stress abiotiques.

 

Contexte de l'essai :

On se trouve dans un contexte type Sud qui se caractérise par :

- Une stratégie de fertilisation en phosphore plutôt chimique (type super 45), favorisant l’impasse en ce dernier.

- Des sols peu pourvus en phosphore dû aux sols argilo-calcaires qui ont tendances à bloquer le phosphore du sol. Mais aussi aux rotations courtes principalement constituées de blé et de tournesol qui sont moyennement exigeantes en phosphore.

A ce jour la réglementation des biostimulants n'est pas encore définie. Ils sont assimilés à la même catégorie que les engrais chimiques. Une réglementation spécifique devrait être prévue en 2016.

Le phosphore est un élément important pour la plante. Il permet de :

- Favoriser le développement racinaire de la plante

- Contribuer à la rigidité des tissus et de permettre une meilleure résistance contre la verse

- Jouer un rôle essentiel dans la formation du grain

 

Objectif de l'essai :

Dans cet essai, l'objectif est d'améliorer l’efficacité de l'absorption du phosphore du sol par la plante.

 

Démarche :

Cet essai est pluriannuel afin de suivre l'évolution de la biodisponibilité du phosphore dans le sol. Pour cela, l'essai a été géo-référencé afin de le reconduire dans les années à venir.

 

Modalités et produits :

Dans cet essai, 12 biostimulants ont été testés. Ces biostimulants ont été recroisés avec 4 bandes de super 45 (2 bandes à 100kg/ha et 2 à 50 kg/ha). La référence de l’essai est le super 45.

 

Les biostimulants testés sont supposés agir soit sur le développement racinaire, soit sur les micro-organismes, soit sur les deux.

 

 

 

Biostimulants foliaires

 

Contexte de l'essai :

On se trouve dans un contexte type Sud caractérisé par un stress hydrique au moment de la floraison du blé impactant le remplissage du grain et son rendement.

En ce qui concerne le pois de printemps, la floraison est le stade le plus important pour un bon remplissage des gousses. Or, à ce stade, la plante est très sensible au stress hydrique.

 

Objectifs de l'essai :

Dans cet essai, l’objectif est :

- Améliorer la résistance au stress abiotique et notamment le stress hydro-azoté (afin de conserver le potentiel de rendement des cultures).

 

Démarche :

Cet essai est conduit sur un blé tendre d’hiver et sur un pois de printemps. De plus, l'essai a été géo-référencé afin de le reconduire dans les années futures.

 

Modalités testées sur pois

La variété de pois utilisée est Kayane semé à 90 grains/m² sur précédent blé.

Pour le pois, il y a 11 modalités avec 3 répétitions. Les produits ont été appliqués au stade floraison.

 

 

Modalités sur blé tendre d’hiver

Sur cette parcelle, le blé a été semé en direct sur un précédent sorgho. La variété de blé tendre utilisée est APACHE, semée à 300 grains/m².

Compte tenu de l’hétérogénéité de la parcelle de blé, il y a 11 modalités avec 4 répétitions. Les produits ont été appliqués au stade épiaison.

 

 

Zone de l’essai biostimulant blé tendre d’hiver :