Lexique

 - Agriculture intensive : c'est un système de production agricole caractérisé par l'usage importants d'intrants, et cherchant à maximiser la production par rapport aux facteurs de production, qu'il s'agisse de la main d'oeuvre, du sol ou des autres moyens de production (matériels, intrants divers). Elle est parfois également appelée agriculture productiviste. Elle repose sur l'usage optimum d'engrais chimiques, de traitements herbicides, fongicides, d'inscticides, de régulateurs de croissance, de pesticides... Ce mode de production fragilise (voir met en péril) l'Environnement.

- Agrosystème : écosystème modifié et controlé par l'homme et dédié à l'exercice de l'agriculture (cultures, élevage, échanges de produits,...)

- Auxiliaire de culture : les auxiliaires des cultures représentent les organismes (animal ou végétal) qui vont lutter contre les organismes nuisibles des cultures. Les auxiliaires sont utiles dans le cadre de la lutte biologique.

- Biodisponibilité : elle correspond à l'ensemble des éléments minéraux qui sous forme ionique peuvent être absorbés par la plante.

- Bouillie de pulvérisation : la bouillie pour la pulvérisation en agriculture représente le mélange ou la dilution d'une spécialitée commerciale (produit herbicides, fongicides, insecticides...) avec de l'eau. La bouillie de pulvérisation s'exprime en L/ha.

- CIPAN : culture intérmédiaire piège à nitrates, ce sont des cultures-couverts semées pendant la période hivernale avant une culture de printemps dont le but et de limiter la lixiviation des nitrates issus des engrais minéraux et organiques (fumier, compost...) dans les zones vulnérables (à risques). 

- Déstockage : pratique visant à diminuer le stock semencier des adventices en mettant, dans l'interculture, les graines en condition favorable de germination.

- Erosion : c'est le processus de dégradation des sols, des roches, et des terres cultivées sous l'action des différents agents athmosphériques (le vent, l'eau, la glace, la pluie...). L'érosion est souvent amplifiées par les activités humaines qui modifient la nature des sols (urbanisation, déboisement, agriculture, construction de routes...)

- Faux semis : il consiste à créer, au plus près du semis, des conditions favorables à la germination des graines adventices (mauvaises herbes) stockées dans le sol, en le travaillant. Cette technique permet de libérer le sol d'une partie de ses herbes encombrantes qui peuvent pénaliser le rendement de la culture qui suit (blé ou autres). 

- Glyphosate : c'est la molécule la plus connue utilisée dans l'élaboration de la plupart des désherbants foliaires systémique (véhiculé par la sève dans toute la plante). 

- GPN : c'est un outil de pilotage de l'azote qui repose sur l'utilisation d'un boitier muni d'un capteur électrique mesurant la réfléctance de la végétation ainsi que la densité de la végétation en place, grâce à un capteur de densité. 

- Herbicide selectif : il s'agit d'un herbicide que peut tolérer une espèce cultivée dans des conditions d'emploi définies. Un herbicide selectif n'est généralement efficace que sur certaines adventices.

- IFT : indice de fréquence de traitement, cet indice reflète l'intensité d'utilisation des produits phytosantiaires (pesticides) ou la "pression phytosanitaire" exercée sur la parcelle et l'environnement, ainsi que la dépendance des agriculteurs vis à vis de ces produits.

- Intrant agricole : en agriculture, ce terme désigne les diférents produits apportés aux terres et aux cultures (engrais, amendements, produits phytosanitaires et activateurs ou retardateurs de croissance).

- Lixiviation : percolation lente de l'eau à travers le sol et permettant la dissolution des matières solides qui y sont contenues. Exemple de la lixiviation des nitrates qui sont entrainés par l'eau de gravité partant ainsi polluer les cours d'eau.

- Lutte biologique : c'est un moyen de réduire les effectifs d'un ravageur nuisible (animal ou végétal) à la culture, en le faisant dévorer par un de ses ennemis naturels. Ce dernier peut être présent naturellement dans le milieu ou il peut être introduit artificiellement par l'homme.

- Lutte chimique : on appelle lutte chimique en agriculture, un moyen de lutte par l'utilisation de pesticides (herbicides, instecticides, fongicides,...) pour se prémunir des ravageurs et maladies des cultures.

- Lutte mécanique : on appelle lutte mécanique en agriculture, l'ensembles des outils de travail du sol et de désherbage (bineuse, houe rotative, herse étrille,...) qui vont permettrent de gérer les populations de mauvaises herbes dans le champ ainsi que les maladies du sol susceptible d'atteindrent la culture.

- Maladie cryptogamique : maladie des plantes due à un champignon microscopique (mildiou, oïdium, rouilles, caries, piétin, ergots,...)

- Méthode du bilan azoté : c'est une méthode qui permet, à l'aide d'une grille de calcul développée par le COMIFER, d'estimer le plus justement possible l'azote minérale (ammonitrate) à apporter à la culture en place. 

- Nuisible : le terme nuisible désigne les ennemis de la culture qu'ils soient d'origine animale ou végétale.

-  PAC : c'est la politique agricole commune, elle constitue un système de régulation et de subvention mis en place par la communauté Européenne pour augmenter les rendements agricoles tout en maintenant les revenus des agriculteurs.

- Poids spécifique (PS) : le poids spécifique ou poids volumique est le poids par unité de volume d'un matériau.

- Produit multisite : le produit de traitement agit sur plusieurs organes de la plante ce qui diminue les riques de résistance de la plante au produit. 

- Produit phytopharmaceutique : le terme phytopharmaceutique désigne spécifiquement les utilisations végétales des pesticides. L'autre terme couramment employé est celui de "produit phytosanitaire".

- Produit systémique : c'est un produit de traitement qui va pénétrer dans la plante et être véhiculé par la sève pour s'attaquer aux parasites (maladies) par l'intérieur de la plante.

- Produit unisite : le produit de traitement agit sur une seule partie de la plante, ce qui le rend plus sensible au problème de résistance.

- Rotation culturale : c'est une technique culturale en agriculture. Elle est un élément important du maintien ou de l'amélioration de la fertilité des sols et donc un atout pour l'augmentation des rendements. On parle de rotation culturale lorsque différentes cultures se suivent dans un certain ordre sur la même parcelle, la même succession de cultures se reproduisant dans le temps en cycles réguliers.

- Salissement : en agriculture, on parle de salissement d'un champs pour désigner la quantité de résidus organiques laissés au sol par la culture, après la récolte. 

- Strip-till : le strip-till est une technique de travail du sol qui permet de travailler seulement une faible bande de terre sur la ligne de semis pour des culture à fort espacement entre rang (maïs, tournesol etc...). L'outil réalisant ce travail porte également le même nom.

- Structure du sol : elle représente le mode d'assemblage des différentes particules du sol à un moment donné. La structure d'un sol évolue constamment dans le temps.

- W : la force boulangère est la propriété que possède un mélange farine/eau à donner une pâte dont le gluten est à la fois extansible et tenace.

- Zone vulnérable : zones désignées comme vulnérables à la pollution diffuse par les nitrates d'origine agricole. 

 

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 20/05/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site